Attention ! ce blog présente des images qui peuvent heurter l'insensibilité de certaines et de certains, hélas majoritaires; il est donc interdit aux vieux (et aux jeunes) grincheux, aux snobs et aux adeptes de l'art conceptuel hermétique. Les autres: éternels enfants, adolescents attardés, rêveurs insoumis, artisans mes frères, vieilles petites filles mes soeurs, soyez les bienvenu(e)s chez Noizette.

jeudi 4 octobre 2012

Tribune de Gagavir - Edition du vendredi 17 août 2012

La Planète Goulblick


JUNIOR le BonobHomme

Voilà deux mois que les rescapés de Gagavir sont installés sur leur nouvelle planète.

Ils ne chôment pas, ah ça non ! Car il leur faut tout construire. Alors du matin à l'aube et jusqu' au crépuscule, à l' heure sacrée de l'apéro qu'ils prennent en commun sous les cocotiers et  que pour rien au monde ils ne manqueraient, ils construisent.

Les petites cabanes des lutins, les bulles des Fées, les tanières et les terriers, les chaumières et les manoirs, les fours à pain et à pizza, les alambics, les chemins de petits cailloux, les cratères à bonbecks, les écuries de licornes, la grotte de Socrate, le palais de la Reine Gougoupe et le soucoupodrome, l'atelier du professeur l'Allumé, la piste de course des Gaganosaures, l'opéra du Maestro, la colline des chats, la maison de Pulpoc et les huttes des Gens, les commodes de princesse, les étagères à confitures, les paniers en osier, les machines à Rêves, les propulseurs de bulles, la tente du Prince Karim, les champs de Tulipes Bleues et les forêts d' érable, et j'en passe, quel boulot !

Mais avec quelle joie ils accomplissent leurs tâches ! 

Et particulièrement aujourd'hui. Parce que ce matin a eu lieu la cérémonie du Grand Baptême. Et depuis ce matin, leur planète a un nom.

SOCRATE le BonobHomme

C'est au très-respecté Socrate qu'on a confié la mission de baptiser leur Nouvelle Terre.

Au lever du jour, notre vieux, vieux, vieux BonobHomme est parti marcher sur la plage, d'un pas lourd et tranquille, avec dans sa besace une gourde de sirop d' Idées et un pain au miel, une tranche de gâteau, un saucisson à l'ail et des petits radis ronds. Il avait emporté aussi un crayon noir et une grande feuille de papier blanc. Il a marché loin loin loin jusqu'aux rochers tout au bout du bout de la plage. Il s'est assis sur les rochers et quand le soleil est sorti de l'eau, il a écrit un mot sur la feuille. 

Puis il est revenu d'un pas vif et léger, presque en courant, on aurait dit que ses pieds ne touchaient pas le sol tant il était gai, notre cher Socrate.

Tous les gagaviriens impatients l'attendaient, rassemblés sous les cocotiers. Il régnait un grand silence, et même les petits oiseaux n'osaient plus gazouiller. Alors Socrate a parlé. Et il a dit:

"GOULBLICK !"

La Planète Goulblick


Aussitôt la Reine Gougoupe fut prise d'un fou-rire incoercible qui se propagea en deux secondes et bientôt tout Gagavir - enfin je voulais dire Goulblick - fut en transes de rigolade, sous l'oeil consterné de Socrate vexé qui ne trouvait pas ça drôle.

C'est ainsi que naquit la planète Goulblick.

Article by Noizette