Attention ! ce blog présente des images qui peuvent heurter l'insensibilité de certaines et de certains, hélas majoritaires; il est donc interdit aux vieux (et aux jeunes) grincheux, aux snobs et aux adeptes de l'art conceptuel hermétique. Les autres: éternels enfants, adolescents attardés, rêveurs insoumis, artisans mes frères, vieilles petites filles mes soeurs, soyez les bienvenu(e)s chez Noizette.

samedi 22 décembre 2012

jeudi 13 décembre 2012

Elle roule !




La décoration de la carrosserie n'est pas encore terminée, mais les premiers essais sur le circuit de la planète Goulblick ont été concluants: ELLE ROULE !



video

lundi 10 décembre 2012

Nouvelle antre


VAGNAS, Ardèche méridionale - automne 2012

Au fil des ans les finances rétrécissent, les ateliers aussi ! 



Alors finalement, au chaud à côté du poêle à bois, c'est beaucoup mieux....




En compagnie de mon petit chien Loulou d'amour





vendredi 7 décembre 2012

Sculpture and modelling




La version anglaise de mon manuel de sculpture sera en ligne dans le courant du 1er trimestre 2013. Hiver studieux en perspective !

jeudi 4 octobre 2012

Tribune de Gagavir - Edition du vendredi 17 août 2012

La Planète Goulblick


JUNIOR le BonobHomme

Voilà deux mois que les rescapés de Gagavir sont installés sur leur nouvelle planète.

Ils ne chôment pas, ah ça non ! Car il leur faut tout construire. Alors du matin à l'aube et jusqu' au crépuscule, à l' heure sacrée de l'apéro qu'ils prennent en commun sous les cocotiers et  que pour rien au monde ils ne manqueraient, ils construisent.

Les petites cabanes des lutins, les bulles des Fées, les tanières et les terriers, les chaumières et les manoirs, les fours à pain et à pizza, les alambics, les chemins de petits cailloux, les cratères à bonbecks, les écuries de licornes, la grotte de Socrate, le palais de la Reine Gougoupe et le soucoupodrome, l'atelier du professeur l'Allumé, la piste de course des Gaganosaures, l'opéra du Maestro, la colline des chats, la maison de Pulpoc et les huttes des Gens, les commodes de princesse, les étagères à confitures, les paniers en osier, les machines à Rêves, les propulseurs de bulles, la tente du Prince Karim, les champs de Tulipes Bleues et les forêts d' érable, et j'en passe, quel boulot !

Mais avec quelle joie ils accomplissent leurs tâches ! 

Et particulièrement aujourd'hui. Parce que ce matin a eu lieu la cérémonie du Grand Baptême. Et depuis ce matin, leur planète a un nom.

SOCRATE le BonobHomme

C'est au très-respecté Socrate qu'on a confié la mission de baptiser leur Nouvelle Terre.

Au lever du jour, notre vieux, vieux, vieux BonobHomme est parti marcher sur la plage, d'un pas lourd et tranquille, avec dans sa besace une gourde de sirop d' Idées et un pain au miel, une tranche de gâteau, un saucisson à l'ail et des petits radis ronds. Il avait emporté aussi un crayon noir et une grande feuille de papier blanc. Il a marché loin loin loin jusqu'aux rochers tout au bout du bout de la plage. Il s'est assis sur les rochers et quand le soleil est sorti de l'eau, il a écrit un mot sur la feuille. 

Puis il est revenu d'un pas vif et léger, presque en courant, on aurait dit que ses pieds ne touchaient pas le sol tant il était gai, notre cher Socrate.

Tous les gagaviriens impatients l'attendaient, rassemblés sous les cocotiers. Il régnait un grand silence, et même les petits oiseaux n'osaient plus gazouiller. Alors Socrate a parlé. Et il a dit:

"GOULBLICK !"

La Planète Goulblick


Aussitôt la Reine Gougoupe fut prise d'un fou-rire incoercible qui se propagea en deux secondes et bientôt tout Gagavir - enfin je voulais dire Goulblick - fut en transes de rigolade, sous l'oeil consterné de Socrate vexé qui ne trouvait pas ça drôle.

C'est ainsi que naquit la planète Goulblick.

Article by Noizette




jeudi 6 septembre 2012

Lettre ouverte à Monsieur le Maire d' OUVOUVOULEZ (mais en Ardèche du sud)

N'ayant plus d'atelier depuis un certain temps.... bien long et bien incertain... je ne peux plus faire de grandes sculptures, donc, je me suis trouvée dans l'obligation d'appliquer la loi du contrôle des naissances à ma tribu de BonobHommes, à mes copains les Hippos rigolos, à mes turbulentes Fées qui ne demandaient qu'à grandir, et à toutes sortes de créatures qui  pour l'instant n'habitent que dans ma tête, prête à exploser !

ISIDORE LE CAÏMAN - 245 cm
Je ne sais pas vraiment de quoi demain sera fait, mais il faut absolument que je continue à procréer. Non pas pour peupler la planète Terre, surtout pas - on y est bien assez nombreux et pas assez bien nourris - mais pour peupler la Planète Goulblik. C'est mon devoir d'artiste.

J'emménage le 1er novembre prochain en Ardèche du sud,  j'y cherche donc un lieu pour installer de façon définitive ma planète (actuellement en pension en Dordogne) que j'en ai assez de trimbaler d'un endroit à l'autre, terre d'accueil  où enfin mes créatures pourraient s'épanouir, et moi, les sachant en sécurité, enfin, je pourrais souffler.

Alors, Monsieur le Maire,  n'hésitez pas si vous avez une proposition à me faire: un bois, une clairière, un petit vallon ombragé avec un petit abri, un hangar, un préau, ma famille et moi nous n'avons pas des goûts de luxe et nous ne sommes pas plus exigeants que les nomades.

Bien cordialement,
Noizette


samedi 11 août 2012

Tribune de Gagavir - Edition du dimanche 3 juin 2012

Table d'orientation de la planète Gagavir
Vous savez, ou vous ne savez pas, que la douce, peace and love  planète Gagavir, a été pulvérisée courant 2011 par un météorite.téléguidé en provenance de la terre.

Enfin, après une année de squatt et d'errance, grâce à l'espoir inébranlable et à la volonté de fer de la Reine Gougoupe qui jour et nuit scruta le ciel, une nouvelle planète inhabitée a été dénichée dans le Grand Cosmos.

C'est un tout petit lopin de rien du tout, à mi-chemin entre la Grande Ourse et la Petite Ourse,  un tout petit bout de terre dont personne ne veut parce qu'il n'y a rien de terrible à exploiter, ni or, ni pétrole, ni peaux de phoques, ni cornes de rhinocéros, ni culs de femelles, ni défenses d'éléphants, enfin vraiment rien quoi.

Sur ce petit lopin "misérable" il y a juste,  une végétation luxuriante, des paysages de rêve, un climat idéal,  une mer aux eaux turquoises,  des fruits délicieux et juteux et des fleurs, des fleurs, des fleurs.


La Reine Gougoupe, après avoir réuni, dans un lieu tenu secret, le Conseil des Anciens que présidait Socrate le BonobHomme, a donné le signal du Grand Rassemblement.


Alors de tous les coins et recoins de la terre, les rescapés de Gagavir,  quittant les tanières où ils s'étaient réfugiés, ont pris la route pour se retrouver le jour J, à l'heure H, au fond du Sahara où ils avaient caché leurs Volantes Soucoupes, prêts à embarquer vers leur nouvelle patrie.    Les premiers arrivés furent les Hippos Jojos, avec à leur tête Fuck off qui jubilait.  Puis la Reine sur son cheval Pégase et le Prince Karim de Garzouza, puis la Lente, lente Dame Tortue sur le dos de Morgana la Panthère Magique, puis Ienche le Chien puis Miolo le Roi Chat avec ses troupes, puis les Sept Fées de Gagavir sur leurs licornes magiques, puis Popotina l'hippopotame accompagnée de Caroline la Rhinocérose Indienne, puis le Maestro et son orchestre cacophonique, puis la Tribu des Bonobhommes et l'Armée des Fantômes.  Les derniers arrivés furent le Professeur Lallumé et Pulpoc l'Eléframboise, car le professeur s'était perdu dans le désert en courant après des papillons rarissimes et Pulpoc avait du partir à sa recherche. Il l'avait enfin retrouvé, errant dans les dunes sous un soleil de plomb. 


Je vous laisse imaginer la joie des retrouvailles, les accolades et les embrassades, les rires et les larmes de joie, le champagne et le rosé bien frais coulant à flots pour réconforter les troupes épuisées par leur longue longue marche. Mais il était grand temps de quitter cette maudite planète terre, et sans tarder la Reine donna le signal du départ. On embarqua.


Peut-être avez-vous vu dans le ciel ce matin à l'aube,  un embrasement magique, le somptueux bouquet final d' un feu d'artifice, une gerbe d'étoiles multicolores, des fleurs et des paillettes d'or, et vous avez cru rêver. Mais ce n'était pas un rêve: c'était la féerique traînée que laissent toujours les Volantes Soucoupes quand elles s'évanouissent dans le Cosmos.


A suivre


Article by Noizette

lundi 6 août 2012

Nouvelle vie en Ardèche

Et voilà ! Cette fois c'est sûr ! Le 1er novembre prochain..... installation à Vagnas, petit village de l'Ardèche méridionale. Quel bonheur !

vendredi 27 juillet 2012

Mirabelle la Deuche Hippie de Gagavir, J moins 2 !

Une couche de vernis, et elle sera prête à partir pour l'Ardèche !

Photo Marc Gonbert


Photo Marc Gonbert

mercredi 25 juillet 2012

Mirabelle la Deuche de Gagavir

La voilà enfin cuite ma Deuche (baptisée à l'instant Mirabelle) dans le four de Pierre Dutertre , l' excellent potier d' OLLIOULES à qui je confie tous mes bébés en terre. Il ne reste plus qu'à la peinturlurer gaiement, puis à faire le plein de sirop d'érable (est-il nécessaire de vous rappeler que sur la planète Gagavir tous les véhicules roulent au sirop d'érable ?),  avant de prendre la route pour d'autres cieux plus cléments.

dimanche 24 juin 2012

Interview sur RVB



Voici mon interview par Jeanne-Marie SERODES, dans le cadre de son émission "Les Coulisses de l'Art",  qui a été diffusée mercredi 23 mai sur Radio Vallée Bergerac.



dimanche 3 juin 2012

La Deuche de Gagavir




Fini les chemins de Compostelle ! Bientôt, en route pour de nouvelles aventures, au volant de la Deuche de Gagavir !




Ultimes retouches .....


Dernière révision du Kilomètre Zéro demain matin ....


Quartier des Arts

Le coq du Quartier des Arts est tout fier d'avoir dompté Isidore le Caïman, mais fais gaffe bonhomme, Socrate le BonobHomme te surveille !

"Fuck off", l'hippo Jojo, est enfin au chaud dans sa maison en carton.


Les Sept Fées de Gagavir ont trouvé leur place sur les hauteurs ....



Tandis que le Violoniste joue du Vivaldi,


Mimi le chien monte la garde devant Pégase....


Et, devant,  La Louve protège tout le monde.

jeudi 10 mai 2012

De la jachère à la friche....

... Il n'y a qu'un pas.


Il y a des moments dans la vie où il faut se mettre en jachère.


Mais il faut faire très attention, car, de la jachère à la friche, il n'y a qu'un pas, celui du renoncement et de l'abandon.



Culpabilité



Un artiste qui n'est ni riche ni célèbre passe sa vie à se sentir coupable d'être ce qu'il est, surtout dans un monde qui le traite de plus en plus comme une sous-merde inutile.

Mais si, dévoré par la mauvaise conscience, il abdique, la seule issue qui lui reste est la mort, soit par suicide physique, soit par suicide mental.



lundi 7 mai 2012

Vie de nomade

Au volant de ma voiture, je suis la reine.

Il est tout petit mon royaume, mais il roule, d'un endroit à l'autre, d'un rêve à l'autre, d'un espoir à l'autre.

Ah je vous entends rire, je vous entends bien: tu roules, tu roules, mais tu tournes en rond. Tu roules tu roules, tu fonces droit devant toi alors forcément tu reviens au point de départ, puisque la terre est ronde.Tu roules tu roules mais tu n'avances pas.

Je sais bien. Je sais tout ça. Je roule mais je n'avance pas. Mais comme dit Christophe, le cuisinier-philosophe du Quartier des Arts de Coux-et-Bigaroque: on finit tous à la maison des Morts.

Alors je roule je roule, et vogue la galère.



dimanche 15 avril 2012

Carreaux en terre cuite








Des carreaux en terre cuite émaillée, je le fais aussi,  c'est possible.


Ces deux modèles font 20 X 20 cm

vendredi 13 avril 2012

Le Manifeste du Salon d'Automne


"Devenu un produit spéculatif juteux, financièrement comme en termes d’image, l’art contemporain a précipité les artistes hors-circuit dans une solitude extrême et dans l’impossibilité de faire connaître leurs travaux.

Il en est de même pour les Salons historiques invités à développer eux-mêmes leur « propre économie ». Mais comment y parvenir quand toutes les portes se ferment, quand on vous réplique sur le ton de l’évidence et la main sur le coeur … que « les peintres et les sculpteurs, ça n’intéresse plus personne » ! La condamnation hier de « l’art dégénéré » n’est pas sans analogie avec le soutien exclusif à l’art contemporain aujourd’hui : l’un est ouvertement éliminé quand on s’arrange pour que l’autre élimine tout le reste. A l’évidence, l’élargissement incontestable des champs plastiques est une aubaine pour évacuer définitivement ces notions honnies entre toutes, de « tradition » et de « métier » : vidons la baignoire et le bébé avec !"



Brèves du Salon d'Automne - Extrait de l'article du 14 mars 2012



mercredi 4 avril 2012

Exposition en Dordogne

Enfin !

Après une année d'exil dans divers lieux d'accueil, les Rescapés de Gagavir, que la réalité quotidienne - monstre terrible aux dents de vampires - avait séparés,  vont se retrouver.


C'est à  COUX-ET-BIGAROQUE en Dordogne qu'ils ont enfin trouvé asile, ils s'y rejoindront le 28 avril prochain,  jour du vernissage et de l'inauguration des locaux du  "Quartier des Arts",  lieudit la Faval.


Voir Coux-et-Bigaroque sur Google Maps

samedi 17 mars 2012

e-book de sculpture

A ceux qui achètent mon manuel de sculpture:  Je serai absente du 17 au 31 mars, donc ne vous inquiétez pas si je ne vous envoie pas les adresses de téléchargement de mon e-book, ou le CD que vous avez commandé, car au fond des bois dans l' Aveyron, je n'aurai pas de connection internet  !

Pendant ce temps-là,  Chrys,  la dernière des" Sept Terres Cuites de la Madrague", sèchera tranquillement .....







jeudi 15 mars 2012

dimanche 11 mars 2012

Nostalgie


Allez, un petit quart d'heure de nostalgie en sirotant un rhum-orange tout en écoutant la Radio de Moustic. Vézac 2009, chez les copains tailleurs de pierre.  On y croyait, on s'éclatait.
Mais ça.... c'était avant.



Photo Patrick PAUTIER




samedi 10 mars 2012

Fin du chemin de Compostelle

La dernière étape du chemin de Compostelle s'achève bientôt, avec "la Chrysalide", femme s'extirpant de son oeuf, et je vous assure que, une fois qu'elle sera sortie de sa coquille, fini Compostelle, et vive la Vie !
Condamnée à travailler des petits formats, avec comme outil number one un cure-dents, alors que je rêve de me battre avec du cuivre et de la pierre au fond d'un atelier bien crade ..... 


Photo Marc Gonbert


vendredi 9 mars 2012

La France, cimetière des artistes singuliers.


La Louve, la Loba, Gardienne de l'Ame des Femmes Sauvages
ciment et matériaux divers


Pauvre Louve, qui croupit dans une cave de Dordogne en attendant que je vienne la chercher.  Invendable car trop lourde, et trop chère: trop chère pour ceux qui aimeraient l'acheter, pas assez pour les fossoyeurs de l'art.

Et encore je dois m'estimer heureuse d'avoir une amie bienveillante qui a pu l'héberger chez elle.

AVIS A LA MACHINE A BROYER LES REVES

En raison des mille et une tracasseries administratives et financières engendrées par mon activité, j' ai décidé un jour d'arrêter les stages de sculpture, jusqu' à ce que je trouve une solution, s'il en existe une, mais je n'en vois pas. Quand ce qui n'était que bonheur et passion devient soucis et nuits blanches, il faut changer de cap.

URSSAF, RAM, CIPAV, autant de mots doux absolument incompatibles avec ma planète Gagavir et qui m'ont pourri la vie.

La Reine Gougoupe I, que j'ai réduite en bouillie à grands coups de marteaux le 28 août 2010 en déménageant mon ex-atelier, a fini ses jours au fond d'un container de la déchetterie de Cénac,  geste symbolique d'un rêve anéanti. 

La Reine Gougoupe II vit toujours, trop sage et trop modeste, les yeux éternellement  fermés, tournés vers la lumière intérieure qui la guide. 

Mais prends garde, Machine à broyer les Rêves ! Car la Reine Gougoupe III va bientôt débarquer sur la planète Terre, bardée de cuivre et de ferraille, pour venger sa mère et sa grand-mère !

Noizette

p.s: mais je ne sais pas encore la date du débarquement de la Reine, n' ayant toujours pas de maison -donc pas d'atelier- pour l'accueillir.



"Tant de temps à attendre et à chercher dans le noir"
Boris VIAN



dimanche 19 février 2012






Amandine sur le chemin de Compostelle - terre cuite patinée  - 35 cm
-

jeudi 2 février 2012

mardi 24 janvier 2012

News de la Planète Gagavir

Tribune de Gagavir - édition du mardi 24 janvier 2012



Pour lutter contre la déprime qui le guette, Jojo l'hippo "Fuck off" essaie d' installer correctement sa nouvelle home, bien qu'elle n'ait rien de sweet.


Heureusement son nouveau pote, Gégé, qu'il a rencontré hier devant les poubelles débordantes de trésors de la Résidence "Les Trouducs" - essentiellement   infestée de  vieux richards aux estomacs délicats que la moindre date de péremption fait frémir d'angoisse -  lui a déniché une bonne bouteille de Médoc, qu'ils se siffleront ce soir en jouant du djembé devant un bon feu de camp sous le ciel étoilé, tout en se régalant de cuisses de poulets à peine faisandées rôties à la braise et accompagnées de pommes de terre sans crème fraîche, le choix étant beaucoup plus limité chez Poubelle que chez Miniprix.


Article by Noizette