Exposition permanente de mes sculptures à la Galerie Art Fresque Povera, à SOMMIERES (Gard), 6, Bd Ernest François

samedi 17 mars 2012

e-book de sculpture

A ceux qui achètent mon manuel de sculpture:  Je serai absente du 17 au 31 mars, donc ne vous inquiétez pas si je ne vous envoie pas les adresses de téléchargement de mon e-book, ou le CD que vous avez commandé, car au fond des bois dans l' Aveyron, je n'aurai pas de connection internet  !

Pendant ce temps-là,  Chrys,  la dernière des" Sept Terres Cuites de la Madrague", sèchera tranquillement .....







jeudi 15 mars 2012

dimanche 11 mars 2012

Nostalgie


Allez, un petit quart d'heure de nostalgie en sirotant un rhum-orange tout en écoutant la Radio de Moustic. Vézac 2009, chez les copains tailleurs de pierre.  On y croyait, on s'éclatait.
Mais ça.... c'était avant.



Photo Patrick PAUTIER




samedi 10 mars 2012

Fin du chemin de Compostelle

La dernière étape du chemin de Compostelle s'achève bientôt, avec "la Chrysalide", femme s'extirpant de son oeuf, et je vous assure que, une fois qu'elle sera sortie de sa coquille, fini Compostelle, et vive la Vie !
Condamnée à travailler des petits formats, avec comme outil number one un cure-dents, alors que je rêve de me battre avec du cuivre et de la pierre au fond d'un atelier bien crade ..... 


Photo Marc Gonbert


vendredi 9 mars 2012

La France, cimetière des artistes singuliers.


La Louve, la Loba, Gardienne de l'Ame des Femmes Sauvages
ciment et matériaux divers


Pauvre Louve, qui croupit dans une cave de Dordogne en attendant que je vienne la chercher.  Invendable car trop lourde, et trop chère: trop chère pour ceux qui aimeraient l'acheter, pas assez pour les fossoyeurs de l'art.

Et encore je dois m'estimer heureuse d'avoir une amie bienveillante qui a pu l'héberger chez elle.

AVIS A LA MACHINE A BROYER LES REVES

En raison des mille et une tracasseries administratives et financières engendrées par mon activité, j' ai décidé un jour d'arrêter les stages de sculpture, jusqu' à ce que je trouve une solution, s'il en existe une, mais je n'en vois pas. Quand ce qui n'était que bonheur et passion devient soucis et nuits blanches, il faut changer de cap.

URSSAF, RAM, CIPAV, autant de mots doux absolument incompatibles avec ma planète Gagavir et qui m'ont pourri la vie.

La Reine Gougoupe I, que j'ai réduite en bouillie à grands coups de marteaux le 28 août 2010 en déménageant mon ex-atelier, a fini ses jours au fond d'un container de la déchetterie de Cénac,  geste symbolique d'un rêve anéanti. 

La Reine Gougoupe II vit toujours, trop sage et trop modeste, les yeux éternellement  fermés, tournés vers la lumière intérieure qui la guide. 

Mais prends garde, Machine à broyer les Rêves ! Car la Reine Gougoupe III va bientôt débarquer sur la planète Terre, bardée de cuivre et de ferraille, pour venger sa mère et sa grand-mère !

Noizette

p.s: mais je ne sais pas encore la date du débarquement de la Reine, n' ayant toujours pas de maison -donc pas d'atelier- pour l'accueillir.



"Tant de temps à attendre et à chercher dans le noir"
Boris VIAN