Attention ! ce blog présente des images qui peuvent heurter l'insensibilité de certaines et de certains, hélas majoritaires; il est donc interdit aux vieux (et aux jeunes) grincheux, aux snobs et aux adeptes de l'art conceptuel hermétique. Les autres: éternels enfants, adolescents attardés, rêveurs insoumis, artisans mes frères, vieilles petites filles mes soeurs, soyez les bienvenu(e)s chez Noizette.

lundi 7 mai 2012

Vie de nomade

Au volant de ma voiture, je suis la reine.

Il est tout petit mon royaume, mais il roule, d'un endroit à l'autre, d'un rêve à l'autre, d'un espoir à l'autre.

Ah je vous entends rire, je vous entends bien: tu roules, tu roules, mais tu tournes en rond. Tu roules tu roules, tu fonces droit devant toi alors forcément tu reviens au point de départ, puisque la terre est ronde.Tu roules tu roules mais tu n'avances pas.

Je sais bien. Je sais tout ça. Je roule mais je n'avance pas. Mais comme dit Christophe, le cuisinier-philosophe du Quartier des Arts de Coux-et-Bigaroque: on finit tous à la maison des Morts.

Alors je roule je roule, et vogue la galère.